Des blogueurs et de leurs lecteurs – et vice versa.

Blog10

Publicités

12 commentaires sur “Des blogueurs et de leurs lecteurs – et vice versa.

  1. Bonjour, Tout d’abord j’aime bien ce que vous faites et il y a d’ailleurs un lien de votre blog sur le mien. En ce qui concerne votre charte.
    Le point 1 est dépendant d’abord de son activité (d’ailleurs les exemples pris sont des professions libérales sujettes au secret professionnel) et de sa capacité à s’extraire de la pression sociale. En tant que chef d’entreprise, suivant ce principe, j’aurais dû garder l’anonymat car ce que j’écris et notamment mon dernier billet pourrait porter préjudice à mon activité. C’est un peu la même chose quand certains de mes confrères me disent que j’aurais plus de clients si je mettais une cravate. Je rejette l’obligation sociale de jouer un rôle. Mes clients ont su dépasser la forme pour bénéficier du fond.
    Le point 2 sur la cible pose la question sur l’audience. C’est une approche marketing du blog. Ma cible devrait être celle du geek de plus de 50 ans ? Pour mon blog le peu d’audience de certains billets notamment sur Boris Vian me permet de relativiser ce point.
    Le message. Dans une époque où l’on ne doit pas hausser le ton et où l’aspiration à une « novlangue » est forte, le message doit-il être aseptisé (pour ne pas dire autoclavé) ? L’exemple pris ici est plus proche de ce que l’on voit dans Facebook que sur les blogs. Le problème est plus du côté du récepteur qui a des difficultés à analyser le message que de l’émetteur. Un message lisse ne passe pas mieux qu’un message plus hard.
    Le point 4 et la notion d’information. Là, j’essaie de savoir si la remarque sur les journalistes est une vrai naïveté ou un faux cynisme. La campagne anti-Mélenchon de Libération illustre trop bien ce qu’est devenu la déontologie journalistique. L’autocensure est un sport national en France. Il ne reste que très peu de média libre de parole dans lesquels je mettrais Le Canard, Marianne et Mediapart et, comme je ne m’autocensure pas Charlie Hebdo.
    Bref, j’écris d’abord pour moi (psychothérapie) et je n’ai que faire de ce que mes lecteurs peuvent penser. C’est leur interprétation et c’est leur problème, je ne suis pas là pour leur faire plaisir. J’ai passé plus de 30 ans à jouer un rôle qui ne me convenait pas et j’ai décidé d’être libre.
    Il n’en reste pas moins que l’on peut être sérieux sans se prendre au sérieux (Cela aussi c’est un gros problème en environnement professionnel). Illustration par mon règlement pour mes abonnés de Twitter http://blogdugeekvintage.blogspot.fr/2012/09/mon-reglement-sur-twitter-faire-partie.html

    J’attends avec impatience votre prochain billet.

    Cordialement

    • Tout d’abord merci pour ce super commentaire !

      1/ Je suis d’accord avec vous, et d’ailleurs, je ne préconise pas d’avoir un pseudonyme. Plusieurs médecins ont un blog/un twitter sous leur vrai nom, c’est remarquable. Je demande juste à ceux dont ce n’est pas le cas de rester conscients que ça ne signifie pas que l’on peut tout dire. En résumé : assumer autant sous son vrai nom que sous un pseudo.

      2/ C’est une approche marketing, mais aussi volontairement caricaturale : comme tous les points d’ailleurs. On ne va pas faire une étude de marché non plus !!!! Je suis tellement ravie que vous fassiez des billets sur Boris Vian…

      3/ Point très juste. Je vois la limite de ce que je propose. Seule nuance : je parle à la fin d’une Charte du lecteur – c’est pour souligner qu’il est aussi impliqué. Mais c’est vrai, le lissage à l’extrême du message n’est pas souhaitable. J’use moi-même beaucoup de la « novlangue ».

      4/ Pour le code éthique des journalistes, j’en parlais comme quelque chose d’existant, et n’existant pas par hasard, je soutiens cela. Après, loin de moi l’idée naïve que cela est respecté !

      C’est bien de décider d’être libre, et je salue votre indépendance, mais, en tant que médecin, nous avons aussi un rôle publique. Je continue à trouver ce débat passionnant en tout cas.

      Très bon votre règlement sur twitter !!!! Je m’abonne de ce pas, tiens !

  2. Pas vu la série, donc j’ignore le prénom du docteur Quinn…
    J’adore toujours votre pseudo 😀
    J’ai aimé la charte, surtout le pilote qui se suicide en tuant tant d’innocents, je n’y adhère pas pour des raisons professionnelles 😀 mais je demeure votre plus grande fan

  3. j’adore, j’adhère!!!

  4. mounblue dit :

    bonjour dr couine, je lis ton blog depuis peu, j’aime beaucoup et j’adhère à ta charte mais que penses-tu des blogeurs, medecins qui plus est, qui decident de reveler leur identité (ex:docdu16)? Ne prennent ils pas trop de risques quand bien même ils font attention de romancer leurs histoires de consultation?

    • Des risques sur quel plan ?
      J’ai du mal à avoir un avis là-dessus, car c’est vraiment du cas par cas : quel est le contenu du blog, quelle est la patientèle du médecin, etc.
      Ici, je m’intéresse plutôt au problème inverse, mais je veux bien en discuter.

  5. pjc dit :

    Madame Couine, le rédacteur de commentaire peut-il, sans se dissimuler, se contenter d’initiales ? Est ce que tout le monde lira ma question ? (ça me fait un peu peur) . Il n’y a pas d’arrière pensée dans ma question mais peut-être j’aurais mieux fait de ne pas la poser. N’aurais je pas tendance à percevoir trop de complexité. C’est assez effrayant. Dois je consulter ?

  6. Fluorette dit :

    Quoi? Tu t’appelles vraiment docteurcouine?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s