De l’illégalité du seppuku (et donc de l’inexistence d’une application dédiée)

 

Petit cours d’annonce diagnostique à base de contre-exemples 🙂

Publicités

33 commentaires sur “De l’illégalité du seppuku (et donc de l’inexistence d’une application dédiée)

  1. Vincent dit :

    Bien vu ! Etant assis de l’autre côté du bureau, je compatis avec les médecins 😉

    Bon, ceci dit, me concernant, je suis tombé sur un expert en la matière puisque j’ai eu droit à un combo des variantes C & E (il est sorti en laissant le compte rendu du scanner négligemment sur son bureau ^^).

    Me suis bien marré en lisant les différentes parades, en tout cas !

  2. Vincent dit :

    Pour avoir testé l’autre côté de l’annonce, je compatis 😉

    Merci, me suis bien marré et j’ai reconnu mon « annonceur » qui a réussi un combo C & E (il est parti de son bureau en laissant traîner le compte rendu de scanner sous mes yeux).

    Au plaisir de lire les nouveaux dessins !

    • Aïe. Ca devrait être interdit par la convention de Genève. C’est cool si ça arrive à vous faire rire quand même !
      J’espère que vous vous portez bien 🙂
      Bientôt de nouveaux dessins !

  3. Balbylon dit :

    Ça me fait penser au sketch de Dupontel sur la mort et ses différentes manières d’annoncer un cancer.
    « J’ai les résultats de vos examens…et d’une certaine manière vous êtes reçu… »

  4. pigeon agathe dit :

    Bonjour,

    C’est vraiment excellent! Bien vu, plein d’humour!Bravo!
    J’aimerais vous demander la permission de me servir,de cette BD en vous citant evidemment en formion car je suis psychologue en soins palliatifs et anime des formations pour les soignants sur ces thèmes, en particulier sur les mécanismes de défense des soigants où cette BD pourrait parfaitement illustrer mon propos.
    Merci!

  5. Matou dit :

    Ce post me fait rire autant qu’il me file la frousse ! Ce moment terrible où j’aurai à annoncer ce genre de choses me terrifie simplement !
    Mais merci beaucoup pour tous ces chouettes dessins fichtrement rafraichissants 🙂
    Bonne continuation
    Une petite externe pas très courageuse

  6. arnaud dit :

    Waouh! c’est le premier article que je lis sur ce blog et ça donne clairement envie de poursuivre!

    Est-ce que je suis le seul à pas avoir compris le titre? le seppuku c’est le suicide en japonais non… il dit qu’il voit pas le rapport…

    Comme ça me rappelait vaguement un cours de soins palliatifs. J’ai googlé le nom de Buckman, un medecin canadien qui a décrit la méthode « SPIKES » dans un livre (« s’asseoir pour parler » en français).

    Pour approfondir, j’ai trouvé
    ça: http://www.edu.upmc.fr/medecine/pedagogie/memoire/garderet_2005.pdf
    et ça http://theoncologist.alphamedpress.org/content/5/4/302.full

    En tout cas merci, ça désamorçe de raconter ça avec humour et c’est juste drôle aussi.

    • Seppuku et Hara Kiri ne sont pas tout à fait synonymes, mais sont deux façons de se donner la mort au Japon suite à une faute d’honneur en général. Ces pratiques sont maintenant interdites légalement. Cela faisait référence au dessin où la jeune fille cherche fébrilement une application « Hara Kiri » dans son i-Phone – Apple a développé des applications pour presque tout, mais ni pour le Seppuku ni pour l’Hara Kiri.

      Merci pour les liens !

  7. Babeth dit :

    Rhoooo, j’ai reconnu plein de médecins dans ton post!!! En tout cas, je me suis bien marrée, merci 🙂 (ça a l’air sympa le Venezuela non?)

  8. PJC dit :

    Manuel d’Histoire, tome 1 : l’Antiquité : Les barbares (peut-être aussi les civilisés de l’époque), déjà, étaient bien peu tolérant aux nouvelles contrariantes
    .
    Soit la situation suivante : faire savoir au Roi que son armée vient de subir une sacrée déculottée
    .
    Pas d’esquive. « Vous savez je viens de courir 42,195 km, j’ai complétement oublié le message »
    (Pour le coup du vrai Marathon, la nouvelle était bonne, les grecs étaient victorieux, le porteur de l’information n’en meurt pas moins aussitôt d’épuisement)

    Pas d’étape suivante : « Une bataille est perdue, mais pas la guerre … quoique sans armée … »

    Pas de flou : « C’est pas vraiment gagné, on peut pas dire, mais on va peut être retrouver des survivants. On ne sait jamais »

    Dans l’instant, sans précaution, le Roi fait passer le messager de vie à trépas.

    Et voilà comment les vocations se tarissent.

    Heureusement, plus tard, ça repart dans le bon sens : Jeanne d’Arc entend des bonnes nouvelles à l’avance pour le royaume de France. Mais ça s’est mal terminé pour elle aussi, non ?

    Alors, dans l’attente des semestres souhaités plus haut par Poum : courage !

  9. Screube dit :

    1ère phrase : « certaines personnes ont le chic pour toujours savoir annoncer une BONNE nouvelle » aurais tu fait la fameuse erreur 1b?? (laisser parler son inconscient… Mon erreur préférée!)

    Mention spéciale pour le « lol » sur le post it!!

  10. Poum dit :

    Il manque des semestres de formation théorique et pratique à la communication en médecine, c’est clair.

  11. Je partage car c’est joliment fait. Maintenant il faut détailler car chaque patient réagit différemment, entre le « warrior » qui veut débuter la chimio immédiatement, l' »autruche » qui prend ses billets pour le Vénézuéla, le « sidéré » qui ne dit plus un mot et termine par « et finalement c’est quoi comme rhume que j’ai »… il y a matière ! (sachant que globalement tout le monde passe par les 5 étapes du deuil avant d’accepter sa maladie) http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuil

  12. marie anne dit :

    très bien vu, je suis contente de n’être plus confrontée (enfin pas trop) à annoncer les diagnostics de cancer …

  13. Marie dit :

    Excellent 🙂

  14. Cancer survivor dit :

    Heureusement, il y a aussi des praticiens géniaux et très humains comme ma gynéco. Elle m’a tout simplement dit que les résultats étaient mauvais, que c’était un cancer. Puis elle m’a orientée et soutenue pendant toute la durée du traitement, qui s’est très bien passé, yeay !
    Les patients aiment qu’on leur dise la vérité. Simplement.

  15. Domu74 dit :

    Tu es trop forte.
    La D est celle que je vois le plus, mais heureusement pas chez les docs.
    Ellle est terrible d’egocentrisme et de fausse empathie.

  16. zigmund dit :

    magistral !
    bravo ! à partager d’urgence

  17. Opale dit :

    Je ne sais pas comment comprendre la fin de ce dessin…je pense fort à toi, en espérant avoir mal compris..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s